Fell & Jasmin          

« J'ai vu à Nabeul, un après-midi d'été, des gens affaissés sur des chaises, par la chaleur, et tout entourés d'une immense quantité d'œillets et de jasmins qui embaumaient l'air. Et j'ai vu des marchands préparer leurs bouquets avec quelle attention patiente - pour que chaque fleur soit enfilée sur une petite tige de jonc ou sur les nervures d'une feuille de palmier - puis les offrir aux narines avides de parfum et d'enivrement » GUIDO MEDINA

Le jasmin blanc (Jasminum officinale L) fut ramené du Proche-Orient par les Arabes au XVIè siècle. Le mot « jasmin » vient de l'arabo-persan yasimin, vocable apparu en Europe vers 1500.

 

Pendant l'été, des familles se mobilisent pour que bouquets de jasmin ou de fell (mechmoum) se retrouvent chaque soir perches au-dessus de l'oreille des Nabeuliens. Les fleurs sont ramassées, puis enfilées une à une sur des tiges de roseau ou nouées avec un fil. Les bouquets faits, les vendeurs avec leurs corbeilles et envahissent la ville ou ouvrent leur étalage sur la place centrale.