Coin Santé        

Gelee Royale Pollen

Miel,la bonne santé.

 

 

 

1. Description
2. Propriétés
3. Posologie
4. Mise en garde, dangers

 

1. Description

Le miel est la denrée produite par les abeilles mellifiques à partir du nectar des fleurs ou des sécrétions provenant de parties de plantes ou se trouvant sur elles, qu'elles butinent, transforment combinent avec des matières spécifiques propres, emmagasinent et laissent mûrir dans les rayons de la ruche. Cette denrée peut être fluide, épaisse ou cristallisée.

les abeilles d'une simple ruche effectuent  approximativement deux tours du monde pour produire un seul petit kilo de miel !

- La récolte de miel a lieu en général après une miellée (qui correspond à la production de nectar par la flore susceptible d’en produire) et lorsque les ¾ des alvéoles des rayons sont operculés. Le miel est récolté, en une ou plusieurs fois, entre avril et novembre dans le midi de la France, mais dans les autres régions, la première récolte ne débute habituellement que fin mai.

Cette récolte a lieu schématiquement ainsi
- l'apiculteur retire les cadres de ses ruches et les emporte dans son atelier d'extraction;
- il procède alors à la désoperculation avec des instruments spécialement conçus à cet effet;
- suit l'extraction du miel contenu dans les alvéoles par centrifugation, miel qui sera filtré avant d'atteindre le maturateur;
- enfin l'apiculteur, qui a préparé la cristallisation du miel pendant ce séjour au maturateur, passe au conditionnement.

La consistance et la couleur du miel sont variables en fonction surtout de l'origine florale.

Revenir

2. Propriétés

- Le miel est le seul produit sucrant naturel pour l’homme.
Cet aliment naturel riche en sucres simples directement assimilables et doué d'un haut pouvoir énergétique (100 g de miel apportent 300 calories) est doté en outre de nombreuses actions et propriétés très importantes dans le cadre de la santé.

Particulièrement recommandé chez les SPORTIFS par sa double action dynamogénique et stimulante du coeur, le miel est indiqué aussi dans :

• asthénies ou états de fatigue) à tous les degrés et surtout dans les convalescences;
• anorexies ou pertes de l'appétit et amaigrissements (surtout chez l'enfant et le nourrisson)
• constipation sous toutes ses formes ;
• ulcères gastro-duodénaux et infections intestinales
• anémies (apanage des miels foncés) et pour faciliter le travail du coeur en général ;
• affections ORL (très bonnes indications du MIEL EN RAYON) et affections bronchiques ;
• dans tous les cas où il faut faciliter la diurèse
• nervosisme et insomnie (indications des miels fortement aromatiques).

 

Revenir

Savez-vous que le miel regorge de bénéfices pour la santé ? En tous cas, on vous l’a beaucoup dit... Aujourd’hui et pour la première fois, des scientifiques ont testé sur 25 volontaires les effets de sa consommation régulière. Avec des résultats... alléchants !

Nourriture des dieux pendant l’Antiquité, les hommes se sont toujours servis du miel pour sucrer leurs aliments. Il a même longtemps été utilisé comme médicament. Et chacun connaît son effet bénéfique sur les maux de gorge. Heidrun Gross, de l’Université de Californie à Davis a voulu en savoir davantage. Elle a donc proposé à 25 personnes de consommer quatre cuillerées à soupe de miel, chaque jour pendant un mois.

Elle a ensuite procédé à des prises de sang, qui lui ont permis de constater l’existence d’un lien direct entre la consommation de miel et la présence de polyphénols dans le sang. Des antioxydants, donc. Ces polyphénols, que l’on retrouve également dans les fruits et les légumes, le chocolat ou le vin rouge, contribueraient à la réduction des risques cardio-vasculaires et de certains cancers. Malgré tout, n’oubliez pas que le miel, si bon et sain soit-il, est à consommer avec modération.

Source : University of California, Avril 2004 - Photo (c) USDA

Revenir


3. Miel : Posologie  

La dose à prendre est variable selon les personnes et les indications, et de preference au petit dejeuner. On peut néanmoins considérer que les consommations minimales journalières d'entretien se situent autour :

    - de 40 g, soit une bonne cuillerée à soupe, chez un adulte sain ;
    - de 5 à 15 g, selon le poids et l'âge, chez le nourrisson et le jeune enfant ;

doses qui peuvent bien sûr être largement dépassées dans de très nombreuses circonstances.

Correspondances pondérales moyennes des cuillerées de miel

    1 cuillerée à café rase de miel pèse environ   ..................................................    9 g   
    1 cuillerée à café bombée de miel pèse environ   ............................................  16 g
   

    1 cuillerée à dessert rase de miel pèse environ   .............................................   18 g
    1 cuillerée à dessert bombée de miel pèse environ   .......................................   32 g

    1 cuillerée à soupe rase de miel pèse environ   ................................................   27 g
    1 cuillerée à soupe bombée de miel pèse environ   ..........................................   48 g

Revenir

 

 

4. Mise en garde, dangers

Ce merveilleux "alicament" naturel qu'est le miel est d'une totale innocuité, même à doses très élevées. 

Il peut donc être pris par tout le monde, de la naissance jusqu'à l'âge le plus avancé, y compris par la femme enceinte qui n'en retire que des avantages sur de nombreux plans.
Il n'est déconseillé (nous ne disons pas contre-indiqué) que dans trois cas bien précis :
   
    • l'hypertriglycéridémie importante (augmentation très élevée des triglycérides dans le sang) ;


    • les états diabétiques Le miel n'est pas contre-indiqué et peut être intégré dans la ration alimentaire d'un diabétique, mais seulement dans le cadre strict de la ration de glucides qui lui est permise journalierement pour le bon équilibre de sa maladie et sans jamais pouvoir être introduit comme une possibilité d'élargir son régime.


    chez les personnes souffrant de lithiase urinaire oxalique. 

Gelee Royale Pollen


Debut